Actualité
   

ISLAMOPHOBIE

Voici ce que j'ai envoyé à Ternisien, du « Monde »
 
Cher monsieur,
 
Dans vos articles, vous n'avez de cesse d'affirmez que "l'islamophobie" s'explique essentiellement par un sentiment de racisme anti-arabe.
Sans toutefois vouloir insinuer que vous faites dans ce cas du racisme vous-même, en amalgamant les croyances à des races, (musulman = arabe), et ce d'une manière particulièrement maladroite (pourriez-vous nous définir une race "arabe" ? Et est-ce que pour vous « sémite » = « juif » ?)  il n'en reste pas moins que vous affirmez - indirectement peut-être mais sans sourciller - que "de facto" sont racistes tous les incroyants, tous ceux qui critiquent les religions quelles qu'elles soient et surtout tous ceux qui ne supportent pas et ne veulent pas que des endoctrinements religieux intolérants par nature s'imposent à la société entière.
Je ne manquerai pas de soulever ce point auprès de mes adhérents.
Je ne sais pas encore dans quelle mesure une telle accusation infondée de racisme est un délit, mais sachez que je m'informerai.
Vous devriez aussi savoir que si un régime de laïcité démocratique permet à chacun de croire ce qu'il veut, et aussi de l'exprimer, il doit en être de même pour la critique de ces croyances, voire même de leur dérision.
Vous êtes suffisamment cultivé pour savoir qu'aucun régime politique fondé sur des bases religieuses ou des croyances incontestables ne laisse s'exprimer librement aucune autre croyance, et aussi pour comprendre le ridicule qu'il y a, aujourd'hui, à laisser faire des leçons de démocratie laïque par les tenants et les adeptes de religions dont certaines ont été de tous temps d'une intolérance inhumaine lorsqu'elles en avaient le pouvoir politique ou d'autres dont on voit les effets désastreux encore aujourd'hui.
Si vous accusez ceux qui critiquent certaines croyances trop vertement à votre goût d'être racistes, n'est-ce pas plutôt que ce sont les religions, précisément, qui sont dans beaucoup de cas à l'origine des racismes les plus répugnants et les plus absurdes, sentiments racistes exploités à leur tour par des régimes autoritaires ?
 
Il serait aussi hautement intéressant que dans un de vos prochains articles, vous expliquiez à vos lecteurs pour quel motif des citoyens d'une république laïque et démocratique devraient respecter par la parole des institutions et des croyances dont le passé a toujours été fondamentalement (et mortellement) anti-démocratique et anti-laïque, et surtout, pour quel motif les citoyens des états européens - dont la France - devraient-ils encore favoriser, privilégier, voire même entretenir des institutions de ce type.
Je vous remercie de votre attention.
 
Johannès Robyn
Président de l'Union des Athées


********************************************************************

J'avais écrit au MRAP :
 
Mesdames et messieurs,
 
La dernière fois que l'on a fait l'amalgame absurde entre "religions" et "racisme", ce fut dans le cas des chrétiens et des juifs, chacun ayant d'ailleurs généré son racisme spécifique sur des bases religieuses.
Vous savez aussi bien que moi comment et par qui ce genre de confusion a pu être été exploitée.
Vous ne ferez pas non plus croire que vous ignorez qu'aucune croyance dominante (fut-elle non "religieuse") ne supporte la critique, la contradiction et a fortiori la dérision.
Je suis profondément anti-judaïque, anti-chrétien et anti-islamique, parce que je suis profondément et viscéralement opposé à toute idéologie intolérante, et il est curieux que les croyances que vous défendez se situent précisément parmi les plus intolérantes.
Essayez donc de vous rappeler que ce n'est pas celui qui critique ou se moque qui est intolérant, mais celui qui impose et punit.
Et rappelez vous aussi qu'il est difficile de reécrire l'histoire, ou d'empêcher de lire les livres "saints".
 
Je ne suis pas le seul à être en lutte constante contre l'emprise des églises ou des religions dogmatiques et intolérantes dans nos sociétés.
Rien ne vous donne le droit de traiter tous ces gens en bloc de racistes : êtes-vous bien sûrs que ce n'est pas là que se situe le délit ? 
 
Expliquez plutôt en vertu de quoi les citoyens d'une démocratie laïque devraient-ils favoriser et entretenir à leurs frais la propagation et l'enseignement de croyances intolérantes par nature.
 
Il serait bon que vous expliquiez en quoi le fait d'apprendre aux gens qu'ils ne trouvent leur "identité" que dans la soumission aux rites et croyances d'un groupe particulier diminuerait les clivages, les discriminations et les inévitables haines sociales qui en résultent.
 
Par votre attitude, vous êtes en train de créer artificiellement un "racisme" musulmans - européens.
Comme naguère, vous savez qui en profitera.
Je hais les racistes et ceux qui provoquent et exploitent les racismes.


********************************************************************

Voici la réponse que j'ai eue du webmaster du MRAP, qui bloque visiblement tout courrier sur la question :
 
Je ne sais pas qui a lancé ce mot d'ordre de nous adresser ces messages qui arrivent depuis deux jours dans la boîte électronique du MRAP, mais ce genre d'action concertée, pour nous orienter vers la pensée d'une personne particulière,  ressemble étrangement à un comportement de secte.
 Néanmoins plusieurs points :
Le MRAP est contre le port du voile, travail, hôpitaux, etc.…
Le MRAP est contre la remise en cause de la mixité
Concernant l'école il est simplement  contre l'exclusion d'enfants, son problème étant :comment faire tomber leur voile et non l'interdire ce qui ne fait que renforcer les écoles coraniques
 Concernant les religions, ceci n'est pas le champ d'intervention du MRAP, le MRAP n'a ni à être antichrétien, ni antislamique il mène un combat contre le racisme.
Des antireligieux et des croyants ont été dans l'histoire des racistes de la pire espèce et des antireligieux et des croyants ont été des acteurs de la lutte contre le racisme, le MRAP crée la ligne de fracture entre le premier groupe et le second, par entre religieux et non religieux, chacun son combat, et l'on a le droit à militer contre les religions plutôt que contre le racisme.
 Concernant l'islam, le MRAP trouve très surprenant ces athées qui se mobilisent , contre le voile dans une école alsacienne et que l'on entend pas sur le statut de cette même école alsacienne. Ce réveil brutal contre une seule religion est très suspect, certaines convictions laiques seraient-elles dépendante de l'air du temps « anti arabo-musulmans ».
 Ceci  nous confirme dans l'opinion que derrière l'islamophobie se dissimule mal l'aversion pour les populations arabes ou d'origine arabe. (Voir le livre de chevet des islamophobes celui d'Orianna Fallaci où l'on peut lire entre autre « l'homme arabe dégoûte la femme de bon goût »,)
 C'est pourquoi nous luttons contre l'islamophobie qui dans le contexte renforce les campagnes anti-arabes.
 Concernant ces messages que je reçois (et non pas le MRAP), il restent au niveau du webmaster que je suis qui ne les réadresse à aucun responsable du MRAP.
Pourquoi ? Nous prenons en considération tous les messages spontanés, y compris sur la question de l'islam et des religions, mais pas ceux qui procèdent de ce genre de coordination manipulatrice qui voit subitement une vingtaine de personnes écrirent sur le même thème et avec les mêmes références.
 Concernant le texte de Monsieur Pommier (texte que je prendrais à titre  individuellement très au sérieux, étant moi-même athée, si n'il y avait un développement curieux sur le christianisme dont on connaît les positions sur l'avortement !...), je préfère préciser que si le texte de monsieur Pommier n'a pas sensibilisé le Monde et Libération, il n'a au MRAP qu'un seul lecteur moi-même, donc inutile de nous adresser ce genre de message… faire passer le mot …
 Un webmaster irrité par certains procédés (mais qui a déjà trouvé la parade pour envoyer automatiquement  les messages manipulateurs et non spontanés dans la poubelle de son gestionnaire de mail).
 Ceci est une réponse standard adressée aux amis de Monsieur Pommier qui nous écrivent.


********************************************************************

J'ai répondu :

Vous écrivez :
 
<< Des antireligieux et des croyants ont été dans l'histoire des racistes de la pire espèce et des antireligieux et des croyants ont été des acteurs de la lutte contre le racisme>>
 
Il ne faudrait pas, comme le font couramment tous les religieux, confondre "antireligion" et "anticléricalisme"
Ce bon Luther, bien que très religieux, était fortement anticlérical, mais aussi très antisémite, par exemple, et Staline a sans aucun doute persécuté les catholiques dans son pays, tout en préservant les orthodoxes, et il est difficile de cataloguer ce séminariste géorgien comme athée.
Mais est-ce du racisme ? Notre propos portait précisément sur les origines indéniablement religieuses de certains racismes artificiels (il y en a déjà assez de "vrai" racismes comme cela), et favoriser ou privilégier une religion, quelle qu'elle soit, par rapport au reste de la population, ne peut que donner naissance, dans un futur très rapproché, à de nouveaux "racismes", fondés précisément sur des appartenances religieuses.
L'intolérance religieuse judéenne aussi bien que l'intransigeance chrétienne ont créé le racisme antisémite (limité aux juifs) européen.
Aujourd'hui, les exigeances (soi-disant religieuses) musulmanes vont inévitablement créer un racisme artificiel supplémentaire.
Mais cela ne vous permet pas d'amalgamer les bons croyants de droite, souvent xénophobes et racistes, aux incroyants qui, à peine soulagés dans une faible mesure du poids de la chape catholique, voeint sous leurs yeux des privilèges, des excaptions accordées à une autre religion, actuellement beaucoup plus intolérante que le catholicisme déliquescent.
 
Aussi :
<< Concernant l'islam, le MRAP trouve très surprenant ces athées qui se mobilisent , contre le voile dans une école alsacienne et que l'on entend pas sur le statut de cette même école alsacienne. Ce réveil brutal contre une seule religion est très suspect, certaines convictions laiques seraient-elles dépendante de l'air du temps « anti arabo-musulmans ».>>
 
Là, nous vous comprenons très mal, ou vous êtes très mal informés : le combat contre les statuts d'exception de l'Alsace Moselle  en faveur des catholiques est toujours d'actualité chez les libres penseurs aussi bien que que chez les athées.
Et à nouveau cet "arabo-musulmans" ! La plupart de nos immigrés musulmans sont d'origine Nord Africaine, et ne sont pas du tout des "Arabes".
 
Ce n'est pas en privilégiant  l'intransigeance de certains groupes que l'on lutte contre le racisme, l'histoire a prouvé le contraire.
 
Johannès Robyn
Président de l'Union des Athées
 
PS : en jetant mon message à la poubelle, cela vous a évité de répondre aux questions qui s'y trouvent


********************************************************************

Voici ce que le webmaster anonyme du MRAP a (ré)pondu :

à Monsieur Johannès Robyn

Il semble que pour Monsieur Johannès Robyn l'éthique ne fasse pas partie des motivations premières.
Il écrit le message ci-dessous au MRAP, sans se présenter, sans annoncer que l'Union des athées était à l'origine du message, sans donc préciser que l'union des athées attendait une réponse officielle du MRAP.
Ce message anonyme, faisait partie d'une vingtaine de message du même acabit parvenu le jour-même a provoqué mon irritation, cette action coordonnée est pour le moins cavalière je n'ai donc pas jugé bon de répercuter des messages anonymes auprès du MRAP;
Et confirmation du manque de rigueur intelectuelle, la réponse du seul webmaster à l'éditeur anonyme se retrouve sur le site de l'Union des athées, présentée dans vos courriers comme un dialogue entre le MRAP et l'Union des athées. Sans doute ce procédé relève t'il de la conception que Monsieur Johannès Robyn a de la laicité, pour sûr ce n'est pas la mienne, en tous cas ce n'est pas celle que je voudrais enseigner aux plus jeunes.
Non le MRAP n'a pas dialogué avec l'Union des athées et aucun de ses responsables n'est au courant de cet échange.
Si l'union des athées souhaite une contribution du MRAP, elle le fera officiellement, ce qui exclu l'anonymat et le procédé employé jusque là.
Pour l'heure la forme est si détestable qu'il est exclu de débattre sur le fond avec un interlocuteur qui manque ainsi de rigueur.
Le MRAP n'ayant pas été saisi, le webmaster ne juge toujours pas utile de transférer ces messages à la direction du MRAP.
le webmaster du MRAP (il est exclu de livrer nom et prénom à ceux qui utilisent de tels procédés)


********************************************************************

Commentaire de Johannès Robyn, président de l'Union des Athées:

Or, avant que je ne lui ai reproché de jeter les messages à la poubelle, je lui avais écrit la réponse qui précède, dûment signée, avec titres et qualités.
Il a sciemment omis de la reproduire.
Je ne comprends pas d'ailleurs que l'on puisse prétendre ignorer le nom d'un expéditeur de message électronique.
Et dans ma riposte à sa réponse dilatoire, ma "haute fonction de président de l'U.A." était bien mentionnée.
Le webmaster anonyme du MRAP n'a pas été manipulé, il s'est fait prendre lui-même à son propre piège : ne répondre qu'aux gens qu'il estime suffisamment "importants", un simple quidam du nom de "johannès robyn" ne méritait pas son attention.
Bravo, le MRAP, mais je ne sais pas très bien qui « manque de rigueur » dans cette affaire !

Mentir effrontément fait sans aucun doute partie de son « éthique » et de sa conception de la laïcité : il est clairement indiqué ici que c’était bien la seule réponse du webmaster et non celle du MRAP

********************************************************************

Commentaire du Webmaster du site de l'Union des Athées:

Un webmaster n'est pas un filtre ; c'est un technicien.

Il doit transmettre intégralement les messages reçus aux responsables du site même si le contenu de ces messages ne lui convient pas.

Simple question de déontologie.


********************************************************************

Un autre lecteur JC écrit au MRAP :


En un véritable appel à la croisade contre les "islamophobes", comme tous les religieux, vous faites un amalgame entre racisme et athéisme.
 
Personnellement, je suis islamophobe parce que, athée, je suis contre TOUTES LES religions sans aucune exception. En tant qu'humaniste, je ne considère absolument pas qu'il y a de "bonnes" religions et de "mauvaises" religions ou, du moins, de "moins mauvaises : elles sont toutes à rejeter en raison de leur a-humanisme, voire même de leur anti-humanisme, sous prétexte d'un ordre "divin" ! je ne suis pas plus ou pas moins contre l'islam que contre le catholicisme, le judaïsme, le bouddhisme, le shintoïsme, la scientologie...,le navetisme (les adorateurs du navet)...
 
Vous ne pouvez qu'abusivement assimiler islamophobie et racisme. Le racisme visent des personnes alors que l'athéisme visent des idées, des chimères, des impostures, des mensonges..., bref des "croyances".

Il faudrait être clair et appeler un chat un chat : si, sous prétexte de défendre une religion "menacée" (?!?) - en l'occurrence, l'islam - on appelle à l'anéantissement de la liberté de conscience et d'expression des "mécréants", des "hérétiques", des "agnostiques"... alors, il faut appeler cela du prosélytisme, du missionnarisme et même, pour être plus précis, une croisade religieuse... mais absolument pas une lutte pour la liberté de conscience et d'expression.
 
Vous ne pouvez vous prétendre d'une liberté que vous déniez à d'autres. Mais il est vrai que la liberté que je revendique est humaine et instituée par des constitutions, des lois, des règlements, des déclarations universelles tandis que vous....
 
Au nom de la liberté de conscience et d'expression reconnue par la Constitution, la Déclaration Universelle des droits de l'Homme..., je revendique le droit et donc la liberté de penser et de parler "autrement" que vous et, ce faisant, de "blasphémer" si, pour vous, il n'y a d'autre "vérité" que la "vôtre" et d'autre "liberté" que la pensée que vous prétendez contrôler.
 
Dans leur lutte pour la libération des humains contre toutes les formes d'oppression et d'aliénation, autrement dit pour la libération humaine, les athées n'en appellent pas à quelques acte de violence que ce soit contre tel ou tel croyant, contre tel ou tel bâtiment religieux... Nos "armes" ne sont les vôtres : elles ne sont la manifestation, la délation, la vindicte, la menace... Elles sont l'éducation, l'instruction, la promotion de la connaissance, la critique scientifique... bref, elles ressortissent à la seule raison, loin de toute passion déchaînée et n'ont d'autres cibles que les "religions" (y compris lorsque celles-ci prennent une forme politique).

Et si, d'aventure, votre croisade avait pour but de "sauver" les "mécréants" de leur... "mécréance", sachez que c'est en toute liberté et en pleine conscience, justement parce que je revendique mon humanité, que j'ai fait le choix d'être mécréant et que je n'ai aucunement envie d'en être dessaisi.
 
En toute mécréance,
 
JC


********************************************************************

Encore un autre lecteur qui écrit cette fois-ci à Monsieur Ternissier


Monsieur Ternissier,

Objet: Si critiquer la religion musulmane est de l'islamophobie, les islamophobes sont nombreux en Europe et j'entends vous donner quelques arguments qui les y contraignent à moins d'être complices d'une idéologie inhumaine et fascisante.

Trouvez-vous normal que le Coran insulte les infidèles de toutes les façons possibles et les menace de mort du début à la fin du livre saint? Peut-être que vous n'avez jamais lu le Coran, mais je peux vous fournir quelques échantillons des sourates qui traitent des infidèles :

Pour bien diviser le monde en deux camps ennemis, le Coran ne manque pas d'être clair: "Les infidèles sont vos ennemis déclarés." (Sourate IV,102) et on n'a pas le choix quant à la religion parce que le Coran dit que l'Islam est la religion de Dieu, et il ne saurait y en avoir alors aucune autre, et dit le Coran : "Nous vous appellerons à marcher contre les nations puissantes, vous les combattrez jusqu à ce qu'elles embrassent l'islamisme." (Sourate XLVIII, 16) 
 
Les insultes contre les mécréants apparaissent partout dans le Coran:

"Les infidèles sont des méchants "(Sourate II, 25, 26, 255, sourate VIII,38, sourate LII,47, Sourate LXXI,29)  "des perfides "(II,26), "des  imposteurs "(Sourate III,54),  "des impies" (Sourate III,144)  "des pervers" (Sourate V,75) "les plus pervers de tous les êtres créés" (Sourate XCVIII,5) "des menteurs" (Sourate VI, 28, Sourate LI,10) "des réprouvés" (Sourate VII, 44) "pas animaux plus vils, sourds et muets" (Sourate VIII, 22 ? 57),  "des idolâtres" (Sourate IX, 5) "des criminels" (Sourate X,14, Sourate LV,43, Sourate LXXVII, 46)  "des injustes" (Sourate IX,  et Sourate X, 53) "des hypocrites" (IX, 69) "des maudits" (Sourate IX, 69)  "des prévaricateurs" (sourate XLVI, 19) "des fourbes" (Sourate LII, 46).

Comme vous l'aurez remarqué Mahomet n'attaque pas simplement des croyances ou les religions autres que les siennes, il attaque l'individu (l' infidèle) qui croit autrement que lui et qu'il considère comme un impie, un mécréant qu'il peut insulter à sa guise de toutes les façons, il n'y a pour ainsi dire aucune limite.

Mais Mahomet ne se limite pas à des injures contre les personnes mécréantes, il multiplie les sourates criminogènes dans lesquelles il fait de la discrimination raciale, de l'incitation au meurtre, etc., en voici quelques exemples parmi tant d'autres que je pourrais vous citer :
 « O croyants? ne prenez pas pour amis les juifs et les chrétiens, ils sont amis les uns des autres. Celui qui les prendra pour amis finira par leur ressembler, et Dieu ne sera point le guide des pervers » (Sourate V, 56)
« Les mains de Dieu sont liées, disent les Juifs. Que leurs mains soient liées à leur cou, qu'ils soient maudits pour le prix de leurs blasphèmes. » (Sourate V, 69)
« La plupart d'entre eux (juifs) ne sont que des pervers. » (Sourate V,84)

Non seulement Mahomet est polygame et le Coran confirme la polygamie, mais il prend la précaution raciste de dire :
« Dieu vous a choisi des épouses dans votre race » (Sourate XVI, 75). Vous devez aussi savoir qu'une femme musulmane ne peut qu'épouser un musulman selon une autre sourate.
 
Est-ce que le racisme ne serait donc pas évident partout dans le Coran?

Mahomet prône aussi l'esclavagisme :
« Dieu vous propose pour exemple un homme esclave qui ne dispose de rien et un autre homme à qui nous avons accordé une subsistance ample. Ces deux hommes sont-ils égaux ? Non, grâce à Dieu. » (Sourate XVI, 78)
« Heureux les croyants qui bornent leur jouissance à leurs femmes et aux esclaves que leur a procurées la main droite, dans ce cas ils n'encourent aucun blâme » (Sourate XXIII,6)

Enfin quelques sourates criminogènes parmi des dizaines d'autres incitant a exterminer tous ceux qui ne sont pas musulmans ou qui refusent de le devenir :

Les infidèles :
« Quand vous rencontrerez ceux qui sont infidèles, frappez les au col jusqu à ce que vous réduisiez à merci  Alors serrez les liens » (Sourate XLVII, 4)  
Incroyants :
« Ce sont vos ennemis. Evitez-les. Que Dieu les extermine. Qu'ils sont faux! ». (Sourate LXIII, 4)
« Tuez les partout où vous les trouverez et chassez-les d'où ils vous auront chassés. La tentation de l' idolâtrie est pire que le carnage à la guerre. » (Sourate II, verset 189)
« Extermine les méchants  ( Sourate LXXI, 29) »
"Croyants ! ne formez de liaisons intimes qu entre vous : les infidèles ne manqueraient pas de vous corrompre : ils désirent votre perte. Leur haine perce dans leurs paroles ; mais ce que leurs coeurs recèlent est pire encore. » (Sourate III, 11)
« Afin d'éprouver les croyants et de détruire les infidèles » (Sourate III, 135)
« Les infidèles sont vos ennemis déclarés (Sourate IV,102)
« S' ils retournent à l infidélité, saisissez-les et mettez-les à mort partout où vous les trouverez. Ne cherchez parmi eux ni protecteur ni ami ».(Sourate IV, 91) 
« Moi je jetterai la terreur dans le coeur des infidèles. Abattez leurs têtes et frappez les extrémités de leurs doigts ». (Sourate VIII, 12) 
« Quel spectacle, lorsque les anges ôtent la vie aux infidèles ? Ils frappent leur visage et leurs reins, et leur crient : Allez goûter la peine du feu » (Sourate VIII, 52)
« Ce n est pas vous qui les tuez (les infidèles), c'est Dieu. Quand tu lançais (un trait), ce n est pas toi qui le lançais, c' était Dieu, pour éprouver les fidèles par une belle épreuve, car Dieu entend et sait tout. » (Sourate VIII, 17)
« O croyants ! Combattez les infidèles qui vous avoisinent, qu' ils vous trouvent toujours sévères à leur égard. (Sourate IX, 124)
 
Enfin une seule sourate concernant les femmes parmi d'autres : 
Le Coran dit :  « Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises. Vous réprimanderez celles dont vous aurez à craindre la désobéissance, Vous les reléguerez dans des lits à part, Vous les battrez mais aussitôt qu'elles vous obéissent, ne leur cherchez point querelle. » Sourate IV, 38.

Tous ceux, Monsieur Ternissier, qui ont lu le Coran, les hadiths et la Charia, savent que ces livres sont contraires à La Déclaration Universelle des Droits de L' homme, à la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l'Homme et des Libertés Fondamentales, au Pacte relatif aux Droits civils et politiques, à la Constitution de tous les pays européens, au Droit pénal national et international.
Toute personne éprise d'équité, de justice, d'humanité, et respectueuse des conventions précitées, exigerait qu'on ne puisse plus publier des textes religieux aussi contraires à tous les droits humains, à la dignité de l'homme et de la femme spécialement bafouée et infériorisée.
Avez-vous jamais vu les Imans soi-disant modérés dire que ces textes coraniques sont une insulte à tous ceux qui ne sont pas musulmans, à tous ceux qui pratiquent d'autres religions ? Peut-on lire des textes pareils dans une école sans que l'on ne forme des extrémistes dangereux et des terroristes ?
N'est-ce pas un devoir de chaque européen de combattre des textes aussi barbares dans lesquels on dit qu il faut couper les mains des voleurs, qu'il faut battre les femmes, les lapider etc.

La phobie veut dire : aversion très vive, la peur instinctive.
Eh bien, Monsieur Ternissier j'ai de l'aversion, j'ai une peur instinctive pour des sourates barbares dont je n'ai fourni que quelques exemples, mais je ne tolère aucune discrimination à l'égard des personnes qui adhèrent à une foi quelle qu'elle soit ou qui discriminent en raison de la race, de la couleur, du sexe, etc., c'est pourquoi je suis défenseur des droits de l'homme mais pas ami des religions qui étouffent l'être humain, qui rendent les femmes esclaves, qui incitent une communauté religieuse à tuer l'autre.

Un flamand de Belgique mécréant, impie, infidèle,
Guillaume, Plas,
143, Zittert, à 1730 ASSE.




ACCUEIL | PRESENTATION | MANIFESTE | AVIS AUTORISES | LES ATHEES | STATUTS |
CHRONIQUE | ACTUALITE | RUBRIQUE LITTERAIRE | LA TRIBUNE | ARCHIVES | ACTIONS | BOUTIQUE |
CARNET D'ADRESSES | ADHESION-CONTACT |

Copyright © Union des Athées 2001