La chronique
   
L'ISLAM EST SOUCIEUX DE MENAGER LA NATURE DES FEMMES


EXTRAITS de la réponse écrite d'un magistrat du ministère de la justice saoudien à une question du Monde sur les droits de la femme en Arabie saoudite:


'Les droits de la femme sont garantis par ceux que son Créateur lui a accordés depuis sa naissance et jusqu'à sa mort. voire au-delà de la mort. (...) Elle jouit du droit de se voir attribuer par son père le prénom qui parait convenable à ce dernier, celui d'être élevée par son père qui a le devoir de lui assurer le gîte. le couvert. etc.; elle a le droit d'apprendre et d'enseigner toutes les matières qui lui sont utiles et qui profitent à la société, celui d'exercer une activité commerciale directement ou par agent interposé, de disposer de ses biens. y compris la dot que lui verse l'homme au moment du mariage.

(Elle a également le droit de travailler) dans tous les domaines qui conviennent à sa nature, et qui ne seraient pas contraires à sa dignité ni n'entraîneraient une désagrégation de sa famille ou la négligence de ses enfants. Elle peut être médecin, infirmière, enseignante, employée administrative et occuper d'autres fonctions dignes d'elle. (...) Si un père impose arbitrairement un époux à sa fille, la justice rompt le mariage si l'intéressée le demande.

(Pourquoi la femme ne peut-elle être juge, par exemple ?) L'islam est soucieux de ménager la nature des femmes et de ne pas leur infliger ce qui est au-dessus de leurs capacités, qui sont distinctes de celles de l'homme. Il est clair que l'exercice de certaines activités qui impliquent de grandes responsabiltés (...), l'exercice de la justice par exemple (par les femmes) serait en contradiction avec le sensibilité (de la femme) et son impulsivité. (Le juge affirme également que la vue des victimes de meurtres ou d'autres accidents sanglants doit être épargnée aux femmes.)

(Les droits de la femme en Arabie saoudite répondent-ils aux exigences du monde moderne?)
Ces droits conviennent à tous les siècles, puisqu'ils ont été imposés par le Créateur qui a prévu la succession des siècles.”

VERBATIM Le Monde 03-04-2002 page 12


Claude Champon et Tribune des Athées 13/3/2002



ACCUEIL | PRESENTATION | MANIFESTE | AVIS AUTORISES | LES ATHEES | STATUTS |
CHRONIQUE | ACTUALITE | RUBRIQUE LITTERAIRE | LA TRIBUNE | ARCHIVES | ACTIONS | BOUTIQUE |
CARNET D'ADRESSES | ADHESION-CONTACT |

Copyright © Union des Athées 2001