La chronique
   
DES INDULGENCES POUR NOEL


Dépressif le “billet” de NoëI Copin dans “Messages”, revue du Secours Catholique, de février 2002 page 11 : L'auteur y évoque la concurrence exercée par l'islam et halloween.

“Noël reste en tout cas Noël. Et Pâques reste Pâques. Voire / S'il y a, comme beaucoup l'affirment, une paganisation de notre société, celle de Noël et de Pâques. plus insidieuse. n'a t-elle pas de quoi inquiéter davantage que celle d'Halloween, p/us visible ?'

Cafardeux :
“Des historiens et des sociologues expliquent que, le christianisme ayant lui-même utilisé des tètes païennes, le paganisme prend progressivement une revanche.”

Eh oui. Nono, ça s'appelle même le retour du refoulé.

Franchement tristounet :
“Citrouilles et sorciers, bonnet rouge et traîneaux de père Noël, oeufs et cloches en chocolat le paganisme ce n'est pas les jeux des enfants, c'est ce qu'il y a derrière qu'il faut bien
appeler vulgairement par son nom le fric.
Après 2000 ans de christianisme, Mam mon, le Dieu-Argent se porte toujours bien.”

Et pendant longtemps on le nommait “indulgences”, sans vulgarité. Alors on continue, cher monsieur, ou on arrête les “frais”?

Claude Champon et Tribune des Athées 24 mars 2002



ACCUEIL | PRESENTATION | MANIFESTE | AVIS AUTORISES | LES ATHEES | STATUTS |
CHRONIQUE | ACTUALITE | RUBRIQUE LITTERAIRE | LA TRIBUNE | ARCHIVES | ACTIONS | BOUTIQUE |
CARNET D'ADRESSES | ADHESION-CONTACT |

Copyright © Union des Athées 2001