La chronique
   

"Indulgence plenière" pour les pèlerins de Lourdes en 2008

Pour la troisième fois en deux ans et demi de pontificat, le pape Benoit XVI renoue avec la pratique des indulgences. Après les participants aux journées mondiales de la jeunesse à Cologne, en août 2005, et les malades, en février, les pèlerins se rendant à Lourdes (Hautes Pyrénées) entre le 8 décembre 2007 et le 8 décembre 2008 bénéficieront de "l'indulgence plénière" papale, qui, selon la tradition catholique, entraîne la rémission de la peine dûe pour les péchés. Le pape jean-Paul II avait aussi usé de cette pratique, lors du jubilée de l'an 2.000, donnant aux croyants, "la certitude du pardon de Dieu." Au XVIème siècle, le trafic des indulgences, monnayées par les papes, avait provoqué la rupture du moine Martin Luther avec la papauté et entraîné la Réforme.

Aujourd'hui, les protestants, mais aussi une partie des catholiques, ont tendance à voir dans la répétition de ces promulgations, un archaïsme digne d'une théologie " antérieure à Vatican II" (1962-1965). Cette pratique jugée "traditionnelle" par Mgr Pierre-Marie carré, archevêque d'Albi et président de la commission doctrinale de la Conférence des évêques de France, est censée donner "un caractère solennel" à l'année jubilaire, qui marque "le 150 ème anniversaire des apparitions de la Vierge" à Lourdes, et dont le coup d'envoi fut donné samedi, jour de l'Immaculée Conception dans le calendrier cathiolique. Pour bénéficier de "l'indulgence plénière", les pèlerins, précise le décret de la "grande pénitencerie apostolique" à Rome, devront effectuer, "avec dévotion", la visite des lieux du sanctuaire marial, dans l'ordre prescrit par les autorités religieuses.
Selon la tradition catholique, c'est entre février et juillet 1858 que la Vierge est apparue dix-huit fois à une jeune bergère, Bernadette Soubirous. Depuis, Lourdes est devenu un des lieux de pèlerinage catholique les plus visités au monde. 67 miracles attribués à Notre-Dame de Lourdes ont été reconnus par l'église catholique ; le dernier en date concerne une Italienne dont la "guérison extraordinaire" a été reconnue en 2005, soit 53 ans après son passage dans une piscine du sanctuaire. Selon l'évêque du lieu, Mgr Jacques Perrier, la ville attend neuf millions de pèlerins au cours de l'année jubilaire, contre six à sept millions habituellement. Le pape, qui effectuera son premier voyage en France en 2008, doit se rendre à Lourdes à une date qui n'est pas encore connue.

Stéphanie Le Bars

 




ACCUEIL | PRESENTATION | AVIS AUTORISES | STATUTS |
CHRONIQUE | ACTUALITE | RUBRIQUE LITTERAIRE | LA TRIBUNE | ARCHIVES | ACTIONS | BOUTIQUE |
CARNET D'ADRESSES | ADHESION-CONTACT |

Copyright © Union des Athées 2001