Rubrique littéraire
   
        C'est la première fois que dans l'histoire de l'homme on poursuit en justice une religion d'une manière aussi directe et concrète lors d'un procès qui se conclura par une sentence concernant des délits bien spécifiques et définis, tels que l'abus de la crédulité populaire (art. 661 C.P.) et la substitution de personne (494 C.P.). (*)
        La sentence qui, grâce aux preuves irréfutables apportées par l'accusation, se prononcera certainement avec une condamnation contre les ministres de l'Église catholique en tant que "divulgateurs de faits faux présentés comme vrais ", en mettant au ban leurs enseignements, déterminera, comme cela a été dit par de nombreuses personnes qui ont déjà lu "La fable de Christ ", le début de l'ère post-chrétienne dont toutes les personnes de bonne volonté souhaitent l'avènement.
        Toutes les discussions concernant l'existence de Jésus qui, à cause du manque d'argumentations valables, se sont prolongées pendant des siècles en des diatribes sans résultat entre croyants et opposants afin d'établir si en tant que Dieu il était un mythe ou une réalité et si en tant qu'homme il était blond ou brun, marié ou célibataire, beau ou laid, ont été toutes balayées par le livre "La fable de Christ " avec les preuves irréfutables de sa non-existence.
        « La fable de Christ » n'est en réalité rien d'autre que le dossier contenant les arguments nécessaires pour instruire un procès pénal contre l'Église Catholique en les personnes de ses ministres. C'est un recueil sérieux de preuves juridiques démontrant que la figure de Jésus n'est rien d'autre que le résultat de manipulations et de falsifications de documents qui en réalité se référaient à un certain Jean de Gamala, fils de Judas et petit-fils d'Ezéchias à son tour descendant direct de la lignée des Asmonéens fondée par Simon, fils de Mattathias le Maccabée.
        Pour arriver à cette conclusion, afin qu'il ne puisse y avoir aucun doute sur ses conclusions, l'auteur a effectué une exégèse rationnelle et pratique non seulement sur les « Livres Saints » mais aussi sur une large documentation concernant les religions païennes et leurs Cultes des Mystères à l'origine du Christianisme qui en est une parfaite reproduction.
        Quoique ce livre puisse être dédaigné et condamné par quiconque a fait du mensonge la base de sa propre morale, les vérités qui s'y trouvent ne pourront jamais plus être annulées et effacées par l'histoire puisque désormais elles ont été révélées et divulguées par les exemplaires déjà distribués.
        La divulgation du livre, et ceci est un défi que l'auteur lance à ses ennemis, les sots, les hypocrites et les indifférents étant considérés comme les pires, même si elle a une grande importance, n'est tout de même pas déterminante pour le but qu'il s'est fixé, car en fait un seul livre suffit pour détruire l'imposture sur laquelle se base le Christianisme, c'est-à-dire celui qui constitue le dossier qui sera présenté au tribunal.
        Si jusqu'à maintenant le fait de divulguer une religion basée sur Christ, la Vierge Marie, saint Joseph, les apôtres Pierre et Paul etc. avait été permis par la loi car considéré comme un réconfort afin de pouvoir soutenir la partie humaine irrationnelle qui a besoin d'illusions pour faire face à ses déficiences, comme se confier à la magie et aux horoscopes, ne sera plus possible car bientôt, très bientôt, ce sera considéré comme un délit d'après les articles 661 et 494 du Code Pénal. (*)
Des preuves pour pouvoir soutenir un procès il y en a tant qu'on veut, même trop et l'accusation basée sur celles-ci (reportée à la fin du livre) est prête ... donc, c'est seulement une question de temps !

Christ est mort et il ne reste plus qu'à l'enterrer !

Uligi Tiphone

(*) du code pénal italien.

Le livre peut être commandé à la librairie au prix de 13 euros.



ACCUEIL | PRESENTATION | AVIS AUTORISES | STATUTS | CHRONIQUE |
ACTUALITE | RUBRIQUE LITTERAIRE | LA TRIBUNE | ARCHIVES | CARNET D'ADRESSES | ADHESION-CONTACT |

Copyright © Union des Athées 2001